Les villes sont prêtes

à être authentiques :

L’êtes-vous également ?

La propriété intellectuelle est un droit fondamental qui doit être protégé avec l’aide des villes européennes qui souhaitent promouvoir cette initiative. Comme on le dit souvent, « l’union fait la force », le fait que chaque ville à travers l’Europe soit connectée à un réseau vertueux est une solution pour contrer le marché illégal de la contrefaçon qui ruine l’économie, les industries, la santé et la sécurité des consommateurs ainsi que l’environnement.

Authenticité

L’élaboration du projet Authenticité a pour objectif la création d’un réseau de villes européennes qui s’engagent dans la promotion des droits de propriété intellectuelle et la sensibilisation à la lutte anti-contrefaçon.
Comment atteindre cet objectif ?

AUTHENTICITÉ  se base sur un double objectif.  D’un côté, parer aux problèmes  de la multiplication des faux produits qui s’infiltrent dans la communauté européenne, notamment grâce au soutien de l’EUIPO (Office Européen de la Propriété Intellectuelle), et d’un autre contribuer à faire connaître la valeur essentielle des droits de propriété intellectuelles par des campagnes de promotion et de sensibilisation dans le centre des villes porteuses du label. AUTHENTICITÉ est également un projet qui inclue et touche les populations, les pouvoirs publics ainsi que les acteurs majeurs du monde de la propriété intellectuelle pour les appeler à agir.

euipo_logo_fr

La jeune génération

Le projet sera amené dans les écoles afin de communiquer avec les élèves pour faire connaître l’importance des droits de propriété intellectuelle sur l’économie actuelle, et plus important, sur le futur de l’économie dont ils seront les acteurs majeurs de demain.

Il est important d’engager les plus jeunes sur la voie de la création, de l’innovation et de l’entreprenariat afin de leur délivrer une information précise qui aura pour objectif une prise de conscience collective quant aux enjeux et à l’importance qu’ils jouent pour préserver l’authentique et par ricochet les idées issues de leur patrimoine intellectuel. Il est important de les engager sur la voie de la création, de l’innovation et de l’entreprenariat afin de leur délivrer une information précise qui leur fera prendre conscience des enjeux et de l’importance de préserver l’authentique et donc les idées issues de leur patrimoine intellectuel.

 

Professionnels

Créer un ensemble de connaissances communes en vue d'élargir le savoir des différents acteurs concernés par le marché de la contrefaçon, afin de pouvoir contenir et endiguer ce phénomène plus efficacement.

Population

Interagir avec les citoyens et les acteurs des réseaux de distribution, organiser des initiatives locales pour promouvoir et diffuser une vaste connaissance dans le domaine des droits de propriété intellectuelle.

Projet

Rencontrer les forces de l’ordre

Authenticité offre également une collaboration effective avec les forces de l’ordre afin de les rendre plus efficaces et compétentes dans la reconnaissance des vrais et faux produits.

Cette partie joue un rôle déterminant autant pour l’environnement que pour la santé et la sécurité des consommateurs ou bien les villes. Unir les forces des différents acteurs peut donner des résultats encourageants dans la lutte contre la contrefaçon.

Projet

Des ateliers dans les écoles

AUTHENTICITÉ aborde avec les étudiants, issus de tous niveaux d’éducation confondus, les différents types de phénomènes dus à la contrefaçon.

L’objectif est de focaliser leur attention sur les conséquences qui en découlent pour les fabricants et pour chaque catégorie de la société. Au travers de l’implication des étudiants dans une comparaison vrai / Faux, le projet AUTHENTICITÉ vise à sensibiliser et à créer une culture de respect de la propriété industrielle et de la légalité. La perception, la sensibilisation et l’intérêt des jeunes dans le dialogue sur ces questions seront testés et contrôlés par le biais d’un questionnaire distribué avant et après la réunion. Ceci permettra de vérifier les connaissances que les jeunes ont acquises de la propriété intellectuelle lors de cet enseignement.

Partenaires

L’INDICAM pour l’Italie, l’ANDEMA pour l’Espagne et l’UNIFAB pour la France, se sont unis pour créer ce projet afin de perpétuer à travers l’Europe la culture de la propriété intellectuelle, sensibiliser les consommateurs et les populations aux dangers que représentent la consommation de faux produits dans le monde entier !

INDICAM

INDICAM représente les intérêts de plus de 150 entreprises soit 2,5% du PIB italien. Une partie de l’association est dédiée aux entreprises et professionnels, une autre aux organisations impliquées dans la lutte contre la contrefaçon de produits de marque et la valorisation de la propriété intellectuelle. En étudiant et en approfondissant le sujet des dangers du marché de l’illégale et des violations des droits de propriété industrielle, l’association a pour but d’identifier les tendances, les solutions, les moyens les plus efficaces et novateurs pour accroître la sensibilisation et la protection de ce droit.

Andema

ANDEMA est l’Association de défense des marques en Espagne, qui a été fondée en 1989 dans le but de sensibiliser les différents acteurs politiques, sociaux, les entreprises en recherche d’une culture propre au respect  de la propriété intellectuelle. Elle a été bâtie à destination des marques pour protéger leur patrimoine intellectuel face aux diverses menaces qui nuisent aux droits, à la distribution et à la vente de contrefaçon. Formée par 70 entreprises issues  de tous les secteurs d’activité, qui ont en commun l’importance accordée à la marque, en tant que moteur, pour générer de la richesse et de l’emploi facteur de pérennité de notre société, l’ANDEMA est aujourd’hui l’un des leaders en Espagne et l’Union européenne dans la défense des droits de marques.

UNIFAB

UNIFAB est créée en 1872. l’Union des Fabricants est une association française reconnue d’utilité publique. Elle regroupe plus de 200 entreprises de tous secteurs d’activité confondus. L’Unifab promeut la protection de la propriété intellectuelle en luttant contre la contrefaçon. Elle agit en menant des opérations valorisant les intérêts de ses membres, organisant des formations à destination des pouvoirs publics et des entreprises en France et à l’international et des campagnes de sensibilisation.

Ce qui est authentique est éternel

Ensemble, luttons contre la contrefaçon

Villes

Paris

Capitale de France, l’une des villes les visitées au monde… Paris est la première ville de l’hexagone a faire son entrée dans le projet « AUTHENTICITÉ ». Forte de ses actions et de la mise en place de mesures visant à protéger l’authentique et  nettoyer les réseaux de distribution de type marché. Ses efforts et les moyens développés font d’elle une élève exemplaire dans la promotion des droits de propriété intellectuelle.

Villes

Ravenna

Villes

Cervia

Villes

Paris

Capitale de France, l’une des villes les visitées au monde… Paris est la première ville de l’hexagone a faire son entrée dans le projet « AUTHENTICITÉ ». Forte de ses actions et de la mise en place de mesures visant à protéger l’authentique et  nettoyer les réseaux de distribution de type marché. Ses efforts et les moyens développés font d’elle une élève exemplaire dans la promotion des droits de propriété intellectuelle.

Villes

Alicante

Alicante est la ville ou se situe l’Office Européen  de la propriété industrielle (EUIPO), elle a toujours été une ville ouverte, tant pour les échanges commerciaux que pour le tourisme qui octroient aux visiteurs une gamme d’hôtels de prestige, des restaurants reconnus et un commerce global de bonne qualité. Alicante connaît parfaitement, la valeur de la défense commerciale contre les diverses menaces,  cette protection se traduit par une image authentique et respectueuse.
Par conséquent, Alicante n’a pas hésité à adhérer au projet « AUTHENTICITÉ  » en signant en Décembre 2015 l’accord de coopération avec l’ANDEMA, l’UNIFAB et l’INDICAM pour laquelle elle est devenue la première ville labélisée « AUTHENTICITÉ » en Espagne et en Europe.

Villes

Rome

Investie et partie prenante dans le projet « Authenticité », la ville de Rome est la troisième ville en lice pour obtenir le label qui la rend responsable, notamment grâce à l’investissement du ministère du Développement économique, qui a signé un plan d’action avec la Préfecture de Rome.

Villes

Malaga

Malaga est un autre port historique niché au bord de la Méditerranée, ses relations commerciales avec l’extérieur ont traversé les siècles, ce qui a permis à la ville de se forger une réputation efficace en terme de lutte anti-contrefaçon. Après Alicante, Malaga rejoint en mai 2016 le projet, devenant ainsi la deuxième ville labélisée « AUTHENTICITÉ », elle soutient les efforts du Conseil municipal, en particulier dans le domaine de la sécurité publique, du commerce sain et des consommateurs sensibilisés afin de garder des circuits ventes de propres.

Le coût économique des atteintes aux dpi dans le secteur des produits de beauté et des soins personnels

L’Observatoire européen des atteintes aux droits de propriété intellectuelle (l’Observatoire) a été créé pour aider les citoyens à mieux comprendre le rôle de la propriété intellectuelle et les conséquences négatives des atteintes aux DPI.

Dans une étude réalisée en collaboration avec l’Office européen des brevets1, l’Office de l’harmonisation dans le marché intérieur (OHMI), par l’intermédiaire de l’Observatoire, a calculé que 39 % de l’activité économique totale dans l’UE est générée par les secteurs à forte intensité de DPI, qui représentent directement 26 % de l’ensemble des emplois dans l’UE. En outre, 9 % d’emplois supplémentaires ont été créés dans d’autres sect- eurs de l’UE qui fournissent des produits et des services aux secteurs à forte intensité de DPI.

En savoir +

Le coût économique des atteintes aux droits de propriété intellectuelle dans les articles de sport

Des études antérieures ont été menées sur les secteurs des produits cosmétiques et d’hygiène corporelle3 ainsi que sur ceux de l’habillement et des chaussures.

Ce troisième rapport présente l’analyse du secteur des articles de sport4. Les produits de ce secteur incluent pour l’essentiel des équipements de sport, tels que les clubs de golf, les raquettes et balles de tennis, les skis, etc. Toutefois, il exclut les vêtements de sport (tels que les maillots de football ou les casquettes de baseball), qui peuvent aussi être portés comme des vêtements classiques. Ces vêtements sont inclus dans les secteurs de l’habillement et des chaussures.Selon les estimations, l’industrie légitime perd environ 500 millions d’euros de recettes annuelles du fait de la présence d’articles de sport de contrefaçon sur le marché de l’UE, correspondant à 6,5 % des ventes de ce secteur. Il en résulte la perte de quelque 2 800 emplois.

En savoir +

Le coût économique des atteintes aux dpi dans le secteur des vêtements, chaussures et accessoires

L’application des droits de propriété intellectuelle (DPI) au sein de l’UE a été fortement entravée par la portée et l’ampleur réelles des atteintes aux DPI.

De nombreuses tentatives visant à mesurer l’incidence de la contrefaçon sur les entreprises, les consommateurs et la société ont souffert de l’absence d’une méthodologie cohérente de collecte et d’analyse des données relatives à la contrefaçon et au piratage dans divers secteurs. Différentes approches ont été utilisées (enquêtes, évaluations mystères, surveillance d’activités en ligne), de sorte qu’il est difficile d’agréger ces différentes sources et la structure des informations obtenues pour l’ensemble de l’économie. La nature du phénomène étudié rend toute quantification fiable extrêmement difficile car l’obtention de données complètes pour une activité cachée, secrète et non déclarée est nécessairement ardue. Ces difficultés ont donc fait obstacle aux personnes qui s’efforcent de faire respecter les droits de PI et sont chargées d’établir des priorités, programmes et objectifs précis de mise en œuvre des DPI étant donné qu’elles limitent les possibilités de concevoir des campagnes de sensibilisation du public plus ciblées et fondées sur des données concrètes.

En savoir +

Le coût économique des atteintes aux droits de propriété intellectuelle dans les secteurs des boissons alcooliques et du vin

L’application effective des droits de propriété intellectuelle (DPI) au sein de l’Union européenne est entravée par un problème majeur : le manque de connaissances sur la portée, l’étendue et l’impact exacts des atteintes aux DPI.

De nombreuses tentatives visant à quantifier l’étendue de la contrefaçon et ses conséquences pour les entreprises, les consommateurs et la société dans son ensemble ont souffert de l’absence d’une méthodologie consensuelle et cohérente de collecte et d’analyse des données relatives à la contrefaçon et au piratage dans divers secteurs. Différentes approches ont été utilisées (enquêtes, évaluations mystères, surveillance d’activités en ligne), de sorte qu’il est plus difficile d’agréger les résultats pour l’ensemble de l’économie. La nature même du phénomène étudié rend toute quantification fiable extrêmement diffcile car l’obtention de données complètes pour une activité cachée, secrète et non déclarée est nécessairement complexe.

En savoir +

France

src=

16 rue de la Faisanderie
Paris 75116

Tél. : 01 56 26 14 03

Fax : 01 56 26 14 01

E-mail: info@unifab.com

Website: www.unifab.com

Twitter: @unifab

Italie

src=

Via Serbelloni 5

20122 Milano

Tél :  +39 02 76 014 174

Fax :  + 39 02 76 014 314

E-mail: info@indicam.it

Web : www.indicam.it

Twitter : @INDICAMit

Espagne

src=

C/ Ribera del Loira, 12

28042 Madrid

Tél : +34 91 590 69 39

Fax : +34 91 590 69 08

E-mail: andema@cscamaras.es

Website: andema.camaras.org

Twitter: @andema_es